Une myriade de couleurs pour ce rosier relativement ancien, rouge grenadine, rouge pourpré, rouge cerise, avec une note rose fluo,  rose carminé, rose orangé, jaune d'or , jaune orangé lumineux !

P1260824Le rosier 'Joseph's Coat'® Les grosses fleurs  s’épanouissent en bouquets aux couleurs chatoyantes : du jaune d’or, elles évoluent vers l’orange puis le rouge pourpré pour fâner en vieux rose et rose foncé profond et velouté. … Ce rosier aux tons chauds offre une formidable floraison en bouquets, auréolée d’un léger parfum sucré aux nuances florales. Très florifère du mois de juin jusqu'aux premières gelées, ce rosier arbustif est aussi remontant. Les roses Joseph's Coat sont groupées, ont une forme de coupe, sont semi-doubles avec un diamètre de 8cm.

D'habitude, les rosiers ont des fleurs en boutons de couleur vive qui s'affadissent ensuite; là c'est le contraire, elles commencent jaune orangé clair et virent peu à peu au rouge cerise. Cette couleur flamboyante très originale en fait un "must" pour notre petite roseraie qui mélange les tons roses et orangés.

Rose aux tons chauds et flamboyants,  ‘Jospeh’s Coat’ est une variété horticole moderne (Hybride de Thé) qui a été obtenue par Herbert C. Swim & David L. Armstrong en 1963 (Armstrong Nurseries - Ontario - USA). Elle a obtenu plusieurs récompenses avant d’être commercialisée en 1969. ‘Joseph’s Coat’ s’est en effet tout de suite démarquée de ses consoeurs grâce à, non pas "son" mais "ses" coloris exceptionnels !

P1260831Cette rose aux teintes changeantes, à la façon de ‘Masquerade’ ou ‘Rosa chinensis Mutabilis’, a enthousiasmé les amateurs : en vieillissant, ses roses jaune d’or passent au orange et finissent vers un rouge pourpré… Sur le même rosier, trois couleurs cohabitent ! Ce résultat extraordinaire est le fruit du croisement entre un buisson à grandes fleurs de couleur jaune (‘Buccaneer’) et un buisson a fleurs groupées jaune tirant sur le rose (‘Circus’). 

P1190129Le nom de ce rosier multicolore qui illumine le jardin ("Joseph’s Coat" c'est la "Tunique de Joseph") est une référence biblique faisant allusion  à un épisode de l’Ancien Testament : Parmi les 12 fils de Israël (Jacob), Joseph est le préféré de son père. Celui-ci le lui démontre notamment en lui offrant pour ses 17 ans, une splendide tunique multicolore… Dans le Pentateuque - Genèse 37:3 - Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu`il l`avait eu dans sa vieillesse et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs. Mais aussi "La tunique de Joseph était brodée de fils de couleurs enchevêtrés dans le tissu et formant différents motifs. Le tissu lui-même pouvait présenter différents motifs selon la manière dont il était tissé. Cette tunique n’était pas seulement un beau cadeau que Jacob avait fait à Joseph ; elle indiquait aussi certainement une position plus élevée de ce dernier dans la famille, lui donnant ainsi plus d’importance qu’à ses frères". (Source : La Bible de l’aventure).

P1160935terPar un effet de photo-sensibilisation marqué, toutes les parties de la rose "Joseph's Coat" qui ne sont pas directement exposées au soleil restent claires. En soulevant un pétale on peut voir son empreinte blanche dessinée sur le pétale de dessous. A montrer aux enfants !

"Joseph's Coat" est un rosier arbustif au feuillage caduc, vert foncé et d’aspect brillant. Ce feuillage vert, démarrant rouge, est sain sans traitements. L'arbuste est généralement doté d'une bonne résistance aux maladies. Il est rustique jusqu'à -20°C.

P1160935bis Dans un massif, en isolé ou encore en jardinière pour orner terrasses et balcons, sa hauteur variera de 1,20 à 1,50 m. Mais palissé, il pourra atteindre jusqu'à 2 mètres ! Dans les deux cas, sa largeur sera d'environ 1,50 m.

P1190130Chaque fin d'hiver, il faut tailler les rosiers remontants courant mars après les gelées (tandis que pour les non-remontants, ce sera en juillet après la floraison). Couper les branches mortes ou malades, supprimer les branches centrales, garder 5 à 7 branches. Ces branches seront taillées à 3 ou 4 oeils en choisissant, si possible, un œil partant vers l'extérieur sur la tige. 

P1160933Cepandant, le rosier 'Joseph's Coat'® étant vigoureux, en port libre il est sans taille imposée. De fait, dans le coin de jardin en friche où il poussait sans avoir été approché depuis longtemps par un sécateur, sa floraison était pingre : je le taillerai !

P1160935J'ajouterai aussi qu'à cet endroit, hélas, il manquait de lumière. Or ce rosier a besoin non seulement de pleine lumière, mais de soleil. De même qu'il se plaît dans une bonne terre de jardin profonde et riche, de préférence pas trop légère et un peu acide, un sol profond. Même s'il peut accepter avec complaisance tous les sols, même pauvres pourvu qu'ils ne soient pas trop humides, sa floraison s'en ressentira ...  

Provisoirement en pot, il est dans un bon substrat. Et au lieu de l'unique rose annuelle qu'il a fourni en 2014 comme en 2013, cette année (dans son pot depuis octobre 2014) il a fait trois fois mieux. C'est un début prometteur, vivement que je puise le lâcher en pleine terre !

P1160856La distance de plantation est d'environ 80cm entre chaque pied. Dans son trou d'ombre (photo ci-dessous) il n'avait guère de chances de beaucoup fleurir ...

P1160855La grande beauté de la rose "Joseph's Coat" lui a valu de recevoir les récompenses suivantes :

- Certificat de la Royal National Rose Society (1963)

- 1er certificat de mérite (fleurs multiples) au concours international de roses nouvelles de Rome (1964)

- Médaille d’or au concours international de roses nouvelles de Bagatelle (1964)

P1160860terEn 2016, mon plant de Joseph's Coat sera enfin installé en pleine terre, dans le jardin d'accueil en bordure de l'estrade de nos chats et chien.

P1260822Un arrosage automatique parcimonieux, un espace dégagé entre un petit érable du Japon et une spirée japonnaise, assez de lumière, un arrosage au purin de consoude (fait maison) une ou deux fois l'an : ses conditions de vie lui plaisent !

P1260827 Deux ans plus tard, en 2018, il a l'air de s'être très bien établi.

P1260828Ce rosier est désormais en face de la fenêtre de la salle à manger, sous le magnolia.

P1260829Du début de sa floraison jusqu'à la fanaison, ce rosier offre un spectacle divin ...

P1260830 Voilà qui me rend impatiente de l'admirer de l'intérieur de la maison : quand la salle à manger sera devenue une pièce utilisable aux murs peints en vert Citrine ... L'année prochaine peut-être, l'année suivante sûrement !

P1260832Cet arbuste vigoureux supporte bien la chaleur et sa floribondité sera plus grande au soleil.

P1260833Par contre, comme il craint l’humidité, son sol devra être bien drainé. En résumé, il sera positionné au soleil et au sec.

P1260876Après les résultats des concours de 1964, André Leroy, ingénieur en chef honoraire des parcs et jardins de la ville de Paris, concluait en 1965 :"Les Américains sont présents aussi dans divers concours européens et leurs nouveautés sont toujours de valeur. La firme Armstrong-Nurseries a présenté des nouveauté dans chacun des types (…). JOSEPH’S COAT (…) a été remarqué dans tous les concours. C’est une variété  originale de grand effet qui a très justement gagné la médaille d’Or de Bagatelle." (Mon jardin et ma maison n°80 - 1er janvier 1965)

P1260825S’il s’épanouit parfaitement en buisson libre, ‘Joseph’s coat’ possède un port souple qui lui permet également d’être conduit en grimpant sur une structure adaptée (mur, treille, portique, pergola…).

P1260834C'est en début d'été qu'il est le plus généreux en fleurs, surtout si l'on palisse ces rameaux à l'horizontale. Mais cette année, le magnolia lui a fait trop d'ombre. Il n'a fleuri qu'à l'automne, après une légère taille du magnolia.

P1260856