4bisEn France, dans les années 80, l’Affaire du Sang Contaminé a tué 4000 transfusés et 1205 hémophiles. L’infection par le virus VIH/sida a aussi ravagé de nombreux autres pays sur la planète. Cette chanson veut rendre hommage aux millions de victimes mais aussi à leurs familles et à leurs proches, aux survivants dont l’existence fut alors dévastée par ce drame sanitaire.

7bis - North Hill 21 juin 2018Elle s’adresse à Guy, dont le fils Etienne -l’inoubliable amour de mes vingt ans- a perdu la vie en 1982 dans ce contexte. Nous entourant de sa bienveillance tout au long de la maladie inexorable, Guy Chanfrault a par ailleurs eu un parcours bien rempli. Docteur en médecine, c´est surtout par son engagement politique qu´il fut connu. Il a été député du Parti Socialiste de 1981 à 1993. Il s'éteint à son tour en 2005, sans que je l’aie jamais revu au-delà des premiers mois qui ont suivi la mort d’Etienne.

10bisJe viens seulement de découvrir qu’il était aussi écrivain et poète, en lisant récemment ses livres « Parfum d’éternité » et « Les Rappels du temps ». Certains poèmes m’ont bouleversée en me ramenant trente-cinq ans en arrière ... Le texte de cette chanson leur fait écho. Merci pour votre écoute. Merci du fond du cœur à celles et ceux qui, traversant ma vie, m’ont aidée à me reconstruire. Mille mercis aimants à Chris sans qui cette chanson n’aurait pas vu le jour.

1bisParfum d’éternité

Aux souvenirs à tire-d'aile, les larmes se mêlent souvent, je crois.

Un grand amour, une folle passion jusqu’à la Croix en conclusion, sont éternels.

Avec des mots d'une autre mode nous dévoilant aux inconnus, vous témoignez d'un épisode.

Vous me teniez pour votre bru, vous m'aviez proposé un mariage posthume.

Noces insensées que j'ai refusées tant brûlait l'amertume.

15 bisJ'ai aujourd'hui votre âge d'alors et je me reconnais en vous.

Autre sang, autres accords … mais je me reconnais en vous.

… D'où peut-être cet amour fou :  il me savait un peu comme vous.

Et puis ces mots, ces mots de vous, qui me redisent nos rendez-vous, conversations, rires bienfaisants, nos embrassades et l'affection.

Mais si loin du présent.

Si différent du mien, votre monde ! Pourtant jumelles nos longueurs d'ondes ...

2 bisComme je l'aimais, vous le saviez, d'amour ultime, irraisonné.

Mais d'avenir ne fut question malgré votre bénédiction.

Je peux le dire maintenant : à travers vous, je l'aimais tant encore. Encore !

Et tant encore …

8 bisOn quitte un jour cette Terre.

Le Néant s'y affaire, faisant de vous, après lui, deux Nageurs dans l'Ether.

J'ai ici-bas encore tellement à faire : nouvel amour, nouvelle vie.

Non pas l'oubli mais l'exutoire de cet élan enseveli.

Nouveaux espoirs, jusqu'à la lie. Nouveaux départs.

3bisMais aujourd'hui j'ai pris mon temps, j'ai écrit ça. C'est important.

J'ai répondu dans votre style, redevenant "la fleur des îles" pour :

- Composer ce texte qui ne sera jamais posté ;

- Et respirer vos mots dont il me reste comme un Parfum d'éternité.

11bVoix parlée :

Le lien qui nous liait d’une même espérance,
Qui peut en déchiffrer les signes effacés ?
Signes pâlis, jadis tracés par la tendresse,
Pareils au parchemin consumé par le feu
Que la main n’ose plus saisir, – noircis, brûlés !

Friedrich Nietzsche, Du haut des cimes, 1886

12bisLa musique a été composée par Chris. J'ai écrit le texte et j'ai pris les photos visibles dans la vidéo. La vidéo (et son sous-titrage intégral en anglais) a été réalisée par Chris le 21 juin 2018 à North Hill et sur la plage de Minehead (Somerset, UK). Et ... c'est la toute première fois que je chante !

6bis - North Hill 21 juin 2018